[Retour galerie Cerces]


Dénivelé : ~450m.
Enfin ! cela fait des mois, voire même deux ans que j'attends la mi-octobre pour profiter des fantastiques couleurs d'automne, ma blessure au genou de l'an dernier m'ayant privé de ce plaisir. J'ai longuement réfléchi sur quelle destination se porterait mon choix : tarentaise ? maurienne ? et bien non, ce sera finalement le briançonnais, et plus précisément le secteur de Névache, un endroit magique dont j'ai pu arpenter les sentiers l'été dernier. Mais plus que les couleurs d'automne, ce sont les mélèzes que je suis venu chercher, pour leur incroyable et éphémère couleur dorée. Espèce héliophile, il est nécessaire de se rendre en altitude pour la rencontrer, en limite supérieure de la forêt.
Direction la haute vallée de la Clarée, au terminus de la route. Et je ne m'étais pas trompé, les mélèzes sont cuits "à point", magnifiés par une superbe lumière ce jour. La première partie de la rando s'effectue en longeant le torrent de la Clarée, jusqu'au refuge des Drayères, dans une belle ambiance subalpine. La seconde étape et l'ascension vers le lac Rond marquent l'entrée en zone de haute montagne, dans un univers très minéral et plus ou moins chaotique en s'approchant des sommets. La fin de la journée s'annonçant, je plante la tente entre le lac Rond et le lac Long (~2400m). A peine 19h, déjà le thermomètre affiche la couleur : 0°C. La nuit s'avérera effectivement fraiche (-5°C) mais néanmoins bien favorable aux poses longues astrales. Toutefois, au petit matin, le ciel s'est progressivement voilé, empêchant le rayonnement rougeoyant sur les sommets et privant de fait un retour à la voiture sous une belle luminosité.
Peu importe, le spectacle de la veille aura suffit à rendre inoubliable cette virée en ce lieu envoûtant.
12-13/10/2010