Vendredi 9 novembre 2012 Cette fois, on y est pour de bon. Après une bonne nuit, nous voilà parés à découvrir cette région, impatients depuis des mois que nous sommes. Après être retournés à l'aéroport récupérer la voiture de location (pour l'histoire : une Golf à pneus cloutés, le nec plus ultra pour la conduite sur route enneigée !), nous nous rendons au départ du téléphérique de Fjellheisen. Celui-ci permet d'accéder au plus beau point de vue sur Tromsø. Malheureusement -et comme prévu- l'infrastructure est fermée depuis mi-octobre pour cause de maintenance. Tant pis. Nous poursuivons alors vers le second objectif du jour : les environs de Tromvik. Quelques arrêts ponctuent notre chemin, à la faveur de bons spots, notamment celui au bout du Grøtfjorden, où le soleil rasant illumine au loin la montagne de Vengsøya, ainsi que les sommets au-dessus de nos têtes. La lumière est sublime. Nous finissons enfin à Tromvik où la nuit commence doucement à tomber. Après avoir goûté aux joies de la vie chère norvégienne pour se restaurer, nous nous rendons aux spots prévus pour les aurores boréales. Toutefois, aucun d'entre eux n'est aisément accessible, soit du fait de l'épaisseur de neige, soit pour cause de propriété privée. Il va falloir trouver un autre endroit. Sur la route en direction de Tromsø, je suis quelque peu attiré par les reflets de la ville dans la mer, valant ainsi un arrêt obligatoire du coté de Kroken. La quête d'un nouveau spot nous amène enfin du coté de Sjurelv. Le ciel couvert aura eu raison de nous. Malgré l'attente, aucune éclaircie nocturne n'apparait. Ce n'est que partie remise pour la chasse aux "northern lights"...! 9/11/2012