lundi 12 novembre 2012 Nous poursuivons notre petit périple norvégien en nous rendant dans les environs de Sortland. La journée commence avec plus d'une centaine de km de voiture. La météo est mitigée, brumeux à pluvieux. Il neigeotte même de temps en temps. Quelques arrêts photos ponctuels essaient tant bien que mal de retranscrire l'atmosphère. D'éphémères trouées offrent toutefois d'agréables ambiances, notamment peu avant Sortland. D'ailleurs, en s'adonnant à quelques prises, je vois au loin, dans la mer, de petites masses noires émerger par moment. Il s'agit là probablement d'otaries ! Elles sont malheureusement bien trop loin pour espérer les cadrer... Nous poursuivons ensuite jusqu'au bout de l'île de Langøya, à Skårvågen, petit groupe de maisons en bord de côte. Le vent y est particulièrement puissant, à peine pouvons-nous marcher. Après avoir fait le plein d'essence (1,8€/l de gazole, pour l'anecdote) et s'être "restauré" dans une station essence (assez dégueulasse soit dit en passant -avis personnel), nous retournons à Sortland, pied-à-terre pour la nuit. Vers 20h30, la météo n'a guère évolué vers le positif : couvert et passages neigeux. Pour ne rien regretter, nous sortons malgré tout chasser les aurores, sans grande conviction avouons-le. Nous nous postons à deux pas au nord de la ville. De maigres trouées laissent entrevoir les aurores. Par contre, les conditions photographiques sont exécrables : la pollution lumineuse de Sortland se projette sur les nuages bas et s'y diffuse, donnant une grosse dominante orange sur les clichés. Nous n'avons pas d'autre choix que de quitter cet endroit pour une zone plus sombre, à 20 min de là. Nous nous arrêtons donc du coté d'Ånnfjorden. Le climat est très joueur ce soir : aux périodes de neige s’intercalent de brèves éclaircies étoilées. Nous en acceptons les règles, ce qui nous permet d'apercevoir, et même d'immortaliser, des aurores boréales aux moments les plus favorables ! Leur intensité n'aura toutefois pas été très grande. Mais au vu des conditions du soir, c'était presque inespéré !