Pour ce premier matin norvégien, le ciel est dégagé. Nous empruntons l'incontournable téléphérique du Fjellheisen dominant Tromsø pour prendre un peu de hauteur. La cabine a été construite en 1961 et fonctionne parfaitement. Une fois au sommet, nous avons une vue imprenable sur la ville et les montagnes alentours. Après ce moment contemplatif, nous quittons Tromsø en direction de Sørkjosen, en longeant les fjords où quelques arrêts ponctuent le trajet. Tout est délicatement illuminé par le soleil, la neige scintille légèrement. La montagne et la mer ne font qu'un. Il a commencé à faire nuit vers 15h, mais ici l'aube et le crépuscule durent longtemps, offrant ainsi de longs moments pour savourer l'heure bleue. La soirée arrivant, c'est avec un certaine excitation que nous partons à la chasse aux aurores, d'autant plus que le ciel est dégagé. Nous partons alors à quelques kilomètres au nord de Sørkjosen pour fuir la pollution lumineuse. Nous nous installerons sur une plage glacée, le ciel est parsemé d'étoiles filantes. Malheureusement l'activité aurorale est très faible, seul l'appareil, poussé dans ses retranchements, fait apparaitre les légères teintes vertes dans l'atmosphère...