Notre étape du jour est le Cap Nord. Il faut prévoir de quoi payer un péage. Les fjords nous offrent à nouveau des couleurs à couper le souffle. Le soleil est si intense que nous en sommes presque aveuglés. Nous profitons de tous les spots manqués la veille avec un temps beaucoup plus clément. Nous traversons un nouveau désert de glace. Plusieurs tunnels agrémentent la route menant à Honningsvåg, ville-porte du Nordkapp. Ces tunnels, permettant de franchir fjords et montagnes, sont dotés d'un dispositif de sécurité étonnant. Chaque entrée possède un portique automatique précédé d'un feu. Cela évite à l’eau de geler sur la chaussée à l’intérieur de l’ouvrage au profil incurvé. D’ailleurs, au centre de l’infrastructure, la température est très douce : +6°C. A l'approche du Cap Nord, tout est désertique. Par chance, la route était ouverte à la circulation, sans besoin de suivre un convoi, nous permettant de contempler toute cette solitude glacée. La route est très gelée, on glisse dès que nous mettons les pieds dehors, mais la vue est imprenable. Nous n'avons pas eu besoin de payer le péage à notre arrivée, l’avantage du tourisme en basse saison ! Un grand bâtiment touristique occupe la place. Sur la gauche on distingue la véritable jetée du Cap Nord qui se découpe en falaises majestueuses. Par-delà l'horizon se trouve certainement le Svalbard. Un globe d'acier symbolise le bout du monde. Au large, la Lune commence à se lever. Elle est orangée et semble si grosse qu'on pourrait la toucher en tendant la main. Le spectacle était grandiose. Nous quittons le Cap Nord en nous arrêtant parfois pour mettre en avant la pénombre. Puis nous rejoignons notre auberge à Honningsvåg. Les chambres font penser à des hébergements militaires...