[Retour galerie Beaufortain]


Anniversaire en montagne…
Dénivelé : env. 700 m
Pour aller fêter mes 31 ans, pour une fois que cela tombe un week-end, j’ai décidé d’aller trinquer avec les sommets. Direction alors ce cher Beaufortain que j’avais délaissé depuis quelque temps, avec une rando de difficulté moyenne, m’étant fait une entorse à la cheville il y a trois semaines. Si le lieu de départ est acté, le lac de Saint-Guérin, la destination finale demeure floue…soit les lacs de la tempête, soit la pointe du Riondet (ce sera finalement ni l’un ni l’autre). Je progresse tranquillement le long du vallon de la Louze, jusqu’au point coté 1983 m, où se trouve un chalet en fort mauvais état. Je décide alors de faire une pause, le ciel est assez menaçant et la ruine pourrait me faire un abri de fortune.
Finalement les nuages n’auront pas grondé. Avant de reprendre la marche, j’analyse les sommets alentours, il y en a un juste au-dessus qui me fait de l’œil, par le potentiel de vue qu’il offre. Je m’y dirige aussitôt. Celui-ci n’a pas de nom, calé entre le Col de la Louze et la Pointe du Riondet, à environ 2225 mètres, par une sente non balisée. Ce sera mon lieu de villégiature ce soir, malgré l’absence de replat digne de ce nom pour le bivouac. En soirée, alors que la température a bien baissé, la brume s’invite à la partie, m’empêchant d’immortaliser le coucher de soleil. Toutefois, celle-ci se dissipe durant la nuit, me permettant quelques poses sous la quasi pleine Lune. A l’aube, rebelote, le brouillard devient de plus en plus envahissant, à peine ai-je une fenêtre d’une minute pour capter quelques ambiances de l’aube, avant que le paysage ne se ferme de nouveau. J’ai beau attendre un peu, non, il a bien l’intention de rester. Je retourne alors me coucher jusqu’à 10 heures. Lorsque je me réveille, c’est statu quo, on ne voit pas à plus de 30 mètres, et la tente est détrempée à cause de l’humidité. Je plie bagages pour retourner à la voiture, prenant au passage une petite bruine sur la descente.
Des conditions difficiles mais quelques belles ambiances ramenées de là-haut.
5-6/08/2017