[Retour galerie Chartreuse]


Dénivelé : ~1075m.
Toute passion engendre nécessairement des sacrifices. Réveil à 2h45, direction le petit hameau de Saint Pierre de Chartreuse : Perquelin (978m). Il est 4h15, évidemment, il n'y a pas un chat dans le secteur, la nuit est profondément noire, seule ma lampe frontale vient rompre la quiétude nocturne. Je m'élance donc dans la pénombre, direction les Lances de Malissard, 1050 mètres plus haut. Il règne ici un grand silence que seul le ruisseau de Bellefont vient trahir, plongé dans l'obscurité, on devient nettement plus réceptif aux sons de la Nature. 5 heures, les premières lueurs matinales font leur entrée, les oiseaux commencent alors leur concert printanier. Quelle sérénité en ces lieux !... 6h15, la zone de combat est atteinte, me voici à la cabane de Bellefont (1650m), le Soleil commence à déposer ses rayons sur les plus hauts sommets chartrousiens, la météo est très agréable, contrairement aux deux jours précédents. Mais déjà mon regard se tourne vers le raide versant pour atteindre le col de Bellefont (1902m), j'y distingue plusieurs silhouettes de chamois et leur progéniture gambadant dans la verdoyante prairie, un bel instant. Un dernier coup de rein pour parvenir à la Lance Sud de Malissard, où les mains sont nécessaires pour grimper, mais l'exercice est rendu facile grâce aux lapiaz. Le sommet, atteint en 3h15, offre une magnifique vue sur l'ensemble du massif de la Chartreuse, du Granier au Nord, jusqu'au Saint Eynard au Sud. Belledonne est quant à elle dans la brume, tandis que la cluse de Voreppe se fait envahir par une mer de nuage par l'Ouest, spectacle saisissant. La météo étant en train de tourner, je décide de redescendre, effectuant une halte dans l'alpage de Bellefont, pour m'adonner à quelques macros... Au final une superbe rando ; avec 2300 mètres de dénivelé en 3 matinées, les jambes ont sacrément travaillé...
01/06/2009