[Retour galerie Queyras]


Dénivelé : ~450m.
Malgré une quasi nuit blanche et une dizaine de kilomètres dans les jambes de la rando du matin, je décide d'enfoncer davantage le clou, en allant explorer une autre vallée du Queyras. Un rapide tour d'horizon sur la carte IGN : ce sera le lac Sainte Anne, à Ceillac. Après environ 1 heure de route, me voici au point de départ, un parking joliment aménagé à l'entrée de la forêt. Les paysages sont toujours aussi grandioses et sauvages, je pense notamment à la montagne de la Riche et au rocher de l'Eissassa, sublimés par la lumière de fin d'après-midi...
Arrivé au Lac Sainte Anne, je constate que la luminosité n'est pas parfaite (contre-jour), donc j'en profite pour installer la tente et, finalement, exténué, m'endors vers 20 heures. Rien à voir avec la veille, l'air est certes frais, mais très supportable. Vers minuit, l'horloge biologique sonne : il est temps de faire quelques poses longues. La région se vante d'avoir un des airs les plus purs d'Europe, ce que je crois volontiers ! La Lune vient s'inviter dans le ballet astral, pour mon plus grand plaisir ; elle vient inonder d'une douce lumière la muraille rocheuse des Pics de la Font Sancte, magique, une ambiance laissant sans voix.
Le lever du jour n'est pas en reste, les rougeurs matinales viennent tutoyer les plus hauts sommets. De plus, il n'y a aucun vent, le lac est un véritable miroir, me permettant de réaliser des clichés "cartes postales". Au final, cette rando, décidée à la dernière minute, est probablement la meilleure effectuée durant ce séjour dans les Hautes-Alpes. J'y reviendrai, c'est certain. Un région que je recommande vivement, dépaysement assuré !
11 & 12/07/2009